news

Natural Evolution

ALBUM OUT NOW !

> PURCHASE IT ON BANDCAMP <

AVAILABLE ON ALL DIGITAL PLATFORMS.

Next shows

09/06 Festi'neuch, Neuchâtel
18/06 TBC - Musée d'éthnographie, Neuchâtel
26/06 Festival des arbres, Valangin
11/07 Eurogym Maladière, Neuchâtel
19/08 Festival du Tilleul, Villars-sous-Yens
20/08 TBA, TBA
25/08 Afterwork, La Tour-de-Peilz
26/08 Domaine des Coccinelles, Gorgier,Chez-le-bart
27/08 Théâtre des Mascarons, Môtiers
23/09 En Terre et Mer, Rue
Projet éco-réflexif "Bande de sauvages"

Medias

About

Imaginez...

Vous êtes dans une jungle, mystérieuse et luxuriante, emplie de plantes et d'animaux exotiques et colorés. Vous ne saisissez pas tout immédiatement, tout est nouveau, mais le spectacle est enchanteur. C'est un peu ça, In Trees. Une jungle sonore foisonnante dans laquelle on souhaite rapidement se fondre.

Le quartet nous emmène à la découverte tantôt de la danse délicate des phasmes sur une feuille de papayer, tantôt du combat dantesque des éléphants. La jungle d'In Trees est électrique : la guitare de Sylvain Bach et les claviers de Jérôme Jeanrenaud ronronnent ou feulent, se lissent ou s'hérissent au gré des ambiances, tandis que les fûts de Manuel Linder nous entraînent dans une transe toute chamanique. La voix chaude de Pauline Maurer achève de nous envoûter.

Mais attention, la jungle d'In Trees est artisanale, cousue main, garantie sans additif ni produits de synthèse. Tout est joué et chanté live, à l'ancienne pourrait-on dire, par les quatre musiciens.

Euh, une jungle sonore, électrique et artisanale, ça existe vraiment, ça ?

Ben oui, la preuve avec In Trees...

Pauline Maurer, Sylvain Bach, Manuel Linder, Jérôme Jeanrenaud

Projet Eco-Réflexif

Soutenue par la Case-à-Chocs et le Musée d’Ethnographie de Neuchâtel, Bande de Sauvages est une création du groupe Neuchâtelois in Trees. sur le thème de « musiques actuelles et environnement »

Par les onze compositions qui jalonnent le spectacle, in Trees. se questionne : comment faire face à nos contradictions ? Comment faire de la musique dite « actuelle », donc souvent amplifiée et illuminée, à l’aune des bouleversements climatiques, politiques et économiques actuels et à venir ?

Ne voulant pas être une pierre de plus à l’édifice de l’eco-anxiété, ou être des donneurs de leçon, le groupe cherche à faire cohabiter une diminution des moyens énergétiques et un répertoire post-pop empreint de poésie sonore et visuelle.

Le public est partie prenante du concert, qui se veut participatif, et les spectacles se déroulent souvent dans des lieux inhabituels pour les musiques actuelles. En questionnant ce rapport public/artiste et en sortant la musique pop de ses lieux habituels, l’altérité et la frontière, thématiques anthropologiques liées au « sauvage » , sont ainsi intégrées au projet.

Grâce à l’importance donnée aux instruments acoustiques et l’utilisation d’un système énergétique autonome et solaire, crée avec le soutien du CSEM (Matthieu Despeisses) et de Photovoltaics in Motion (Joël Sunier), le groupe joue une musique résolument actuelle dans des endroits déconnectés du réseau électrique.

Le décor créé par l’artiste Martin Jakob incorpore le dispositif énergétique, des matériaux neufs et de récupération. Modulable et transportable, il habillera les lieux insolites que in Trees. aimerait faire découvrir au public, et pourra s’adapter aux théâtres et festivals.

Le spectacle est éclairé par les lumières de Gaël Rovero, dont l’ingéniosité permet des tableaux visuels remplis d’émotions malgré la contrainte énergétique.